Souffrance au travail

Sylvie Keusseian Hypnothérapeute T.T.M.O

« À mon sens, on peut parler de souffrance au travail lorsque l’activité est empêchée. L’activité empêchée, c’est le salarié qui, à la fin de la journée, se dit «aujourd’hui encore, j’ai fait un travail ni fait, ni à faire».
C’est la mauvaise fatigue qui provient de tout ce que l’on n’arrive pas à faire. C’est ce travail qui vous poursuit, vous empêche de dormir. L’activité empêchée, c’est ne pas pouvoir se reconnaître dans ce que l’on fait… » Yves Clot.

Les premiers signes

Désinvestissement et renoncement à l’implication dans le travail, déception et résignation vis à vis du travail de qualité que vous ne pouvez plus effectuer, sentiment d’injustice, sont les premiers signes d’une souffrance au travail et président aux risques de dépression.

Mon intérêt pour ce sujet

Dans le cadre d’une ancienne activité professionnelle et durant plusieurs années, j’ai rencontré des personnes qui vivaient ces « premiers signes » sans les identifier ni les penser comme révélateurs d’une souffrance au travail. Ces personnes souffraient d’une douleur psychique permanente, d’un épuisement professionnel qui venait envahir la sphère privée de leur vie.

Passionnée par ce sujet, je me suis engagée dans une formation en
« Psychopathologie et psychodynamique du travail ».

L’hypnose, avec ses nombreux champs d’action, m’est apparue comme un outil extraordinaire à mettre au service des individus en souffrance dans leur travail.
Je vous accompagne dans un travail de compréhension de ce que vous vivez, de dévoilement des modes de fonctionnement, afin que vous puissiez modifier vos manières de faire en dynamisant vos ressources personnelles et mettre en place des stratégies défensives (psychodynamique du travail) qui vous permettront de vivre mieux votre situation.
L’estime de soi, la confiance en soi qui sont généralement bafouées dans ces contextes sont réinstallées, renforcées grâce au travail hypnotique.

L’hypnose ne se substitue pas à un avis médical ou à un traitement médical.

Pour les personnes souffrant de pathologies psychiatriques, le suivi par un psychiatre reste nécessaire en parallèle.

Hypnothérapeute Marseille

Pourquoi choisir Sylvie Keusseian

Expérience

5 années d’expérience en cabinet en qualité de Maître Praticienne en Hypnose Ericksonienne.

Accompagnement

Une appétence pour l’accompagnement dans le changement depuis mes premiers pas dans la vie professionnelle

Hypnose Enfants et Adolescents

Une spécialisation en « Hypnose Enfants et Adolescents »

Souffrance au travail

Une spécialisation dans le domaine de la « Souffrance au travail »

Prise de rendez-vous


En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soit exploitées dans le cadre de la demande d’une demande de contact et de la relation commerciale qui peut en découler

Doctolib
Prendre rendez-vous en ligneCliquez ici